AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Londres, 19ème siècle. Une ville mystérieuse qui abrite non seulement des humains excentriques, mais aussi de mystérieuses créatures portant le nom d'Amamnesis. Quel camp choisirez-vous ?
 

Partagez | 
 

 Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Joueuse ϟ Nous voyons la vie comme un jeu


NATIONALITE : Anglaise
MAISON : Grimm - Parce qu'on est les meilleurs, nah !
MESSAGES : 14
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 31/10/2012
MessageSujet: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Mer 31 Oct - 15:34


Mila Roselyne Swann
« Dis moi que c'est impossible, je le ferais »

NomSwann Prénom(s) Mila Roselyne Lieu et date de naissance11 décembre 1834, Londres OriginesAnglaises & Italiennes ÂgeDix-neuf ans Orientation sexuelleHétéro MétierChasseuse d'Anamnesis CréditSweet Poison & Cybernaute
ReligionAnglocane de naissance, mais ne pratique plus depuis longtemps. Classe sociale BourgeoiseSituation socialeCélibataire MaisonGrimm SpécialisationArme blanche FamilleSeule, car embrouillée avec ses parents. Plus grand rêveObtenir des droits, et une indépendance totale Plus grande peurEtre mère de famille PassionsEscrime
..IL ETAIT UNE FOIS..
..IL Y A BIEN LONGTEMPS.
.
Je lève mon sabre en un mouvement leste. La courbe de la lame est parfaite, métallique, bien que maculée de sang. Mes attaques sont précises et presque imparables. Et je sais que je suis rapide, très rapide. Est-ce que ça suffira ?
Le coup fut mortel, s’enfonçant dans le corps de l’homme qui n’en était pas un. Presque aussitôt, je me retournai. Il y en avait trois autres. Je doute qu’il soient armés, mais ils sont bien plus grand, bien plus forts que moi.
Et moi, je suis toute seule.
Je pris une bonne goulée d’air, malgré l’odeur de sang dans l’atmosphère, et avançai de quelques pas, sans me départir de mon sourire.
Comment en étais-je arrivée là, déjà ?

***

Mon nom est Mila. Mila Roselyne Swann, pour être précise. Mais finalement, personne ne m’appelle vraiment comme ça, sauf papa lorsqu’il est en colère. Il l’est souvent, d’ailleurs. Il faut dire que je le cherche bien. Toujours à redoubler d’effort et de créativité pour faire des bêtises. Lorsque j’étais petite, on administrait ça à une hyperactivité passagère, due à l’enfance. On disait qu’une éducation ferme allait finir par me mater.
Mais ils ne me connaissait pas bien. En fait, il suffit que j’entende le mot règle pour vouloir l’enfreindre. Et quand on me dit que c’est impossible, je le fais quand même. Je trouve ça très drôle. Papa et maman un peu moins.
Aujourd’hui, j’ai dix-neuf ans. L’âge pour moi d’être mature, responsable, prête à se marier et à endosser le rôle d’une mère de famille digne et aimante. Sauf que je m’appelle Mila. Vous pourrez toujours essayer de me faire jouer un rôle, de m’emprisonner dans des usages qui ne sont pas les miens, de me coller une étiquette qui ne me correspond pas. Ce n’est pas possible. Personne n’arrivera à changer ce que je suis. Même si vous n’aimez pas cette personne.
C’est moi, vous comprenez ?

Je suis née en Angleterre, dans cette belle maison qu’est la mienne. Mon père est anglais de pur souche, mais ma mère a des origines italiennes. Voilà pourquoi je me nomme Mila. En hommage à une tante que je n’ai jamais connu, et que je ne connaîtrais sûrement jamais. Je vis dans un milieu aisé, et d’ailleurs, je n’ai jamais manqué de rien.
Depuis que j’ai quatre ans, mes parents ont essayé de m’initier à toute les activités possibles et imaginables qu’une digne jeune fille doit connaître. Sans succès, je l’avoue. La plupart m’ennuyait, et surtout, aucune ne me plaisaient. Je menait la vie dure à mes professeurs, qui, un par un, finissaient par déclarer forfait.
« Non, M.Swann, je ne reviendrais pas ! Cette enfant est le diable en personne, et que je sois brûlé vif si quelqu’un réussit à l’éduquer un jour ! »
Alors il partait, et on ne le revoyait plus. Mon père me lançait un regard navré, auquel je répondais par un sourire éclatant. Un jour, alors qu’il s’entraînait à l’escrime dans la salle d’armes, je vint l’observer. J’étais admirative de cet art, ou le métal se croisait, s’entrelaçait dans un tintement aigu. De cet sauvagerie contenue, de cet énergie féline. Le jour suivant, je revint voir le combat. Et le jour d’après encore, puis toute la semaine.
Enfin, à la fin du mois, je dit à mon père que je voulais essayer. Il eut cette expression étonnée, suivie d’un haussement d’épaules.
« Pourquoi pas ? Après tout, on peut toujours tenter. Je vais contacter mon maître d’armes. En espérant qu’il ne fuit pas à l’annonce de la nouvelle. »

Les jours qui suivirent furent très intéressants. Je développais une vraie passion pour l’escrime, et je ne m’en lassait pas. Mon père jubilait de me voir sérieuse, ne serait-ce que pour deux heures. Le reste du temps… Eh bien je ne changeai pas. Le maître disait que j’étais très douée, et que je progressais à vue d’œil. Bien sûr, ma mère n’était pas vraiment d’accord avec tout cela car, je cite « Ce n’est pas une activité raisonnable pour une jeune fille ! » Mais mon père me défendait chaque fois. « Tu devrais la voir quand elle commence le combat : Elle est si calme, si sérieuse, si concentrée. »
Et moi, je continuais à progresser, chaque année, chaque jour même. Mais, toute jolie que je pouvais être, je ne me comportais pas comme une jeune fille. Je faisais la maligne avec tout le monde, et je n’étais pas celle que l’on attendait. Je me comportais comme si j’avais des droits, comme si j’étais capable de tout. Je donnais mon opinion, mes idées, m’affirmait, et ignorait peu à peu la religion. Pour mes parents, ce fut la goutte d’eau. Ils m’interdirent l’entraînement, en me menaçant de m’envoyer dans un couvent.
A contre cœur, je dus arrêter. Mais mon père travaillait toute la journée, et ma mère recevait ses amies dans le petit salon. Je pouvais donc m’entraîner en secret, avec le maître d’armes qui avait de l’affection pour moi. Il me surnommait « Petit prodige », je m’en souviens. Je continuait à vivre tant bien que mal, malgré la menace du couvent qui planait sur moi. Je me montrais sage devant mes géniteurs, mais partais en expédition dans les rues lorsqu’ils avaient le dos tourné. Je trouvais toujours un moyen de m’amuser. Cependant, je gardais toujours un revolver sur moi, ne sachant pas sur qui je pouvais tomber. Il me fut bien utile pour repousser les indésirables. Je m’entraînai donc au tir, et ne me débrouillais pas trop mal tant que la distance n’était pas énorme. Je m’amusais bien, jusqu’à mes dix huit ans, où les rues de Londres ne furent plus sûres du tout. Je ne sortais plus. Et cela me rendait presque folle de rester enfermée avec mes parents, qui, eux aussi, restaient cloîtrés à la maison par peur du danger. Le danger, le danger. N’est-ce pas ce qui avait toujours fait battre mon cœur ? L’interdit, l’impossible ?
Alors un jour, j’empoignai mon sabre, le cachant sous mon manteau, et je partis affronter l’extérieur. Les rues étaient vides, désertes, à part quelques courageux qui pressaient néanmoins le pas. Je marcha pendant quelques minutes sous la pluie, sans trop savoir où j’allais. Dans l’impasse d’une ruelle, je réalisai qu’on me suivait. La respiration affolée, le sourire aux lèvres, je me retournai. L’homme était grand, robuste, et une lueur inhabituelle brillait dans ses prunelles. Anamnesis.
Les mains tremblantes d’excitation, je sortit mon arme de son fourreau avec un chuintement métallique. Tout ce que j’avais appris passa dans ma tête en un éclair. J’engagea le combat, et il s’avéra immédiatement que j’avais le dessus. Car après tout, s’il s’agissait d’un démon, il vivait tout de même dans le corps d’un homme. Un homme seul, et désarmé.
Le tout ne dura que quelques secondes, avant que le corps s’écrase à terre, dans une mare de sang grandissante. Qu’ai-je ressenti à la vue du cadavre ? C’était la première fois que je tuais, même si ce n’était pas vraiment un homme. En fait, j’avais plutôt l’impression de rentrer dans la cour des grands, de commencer à jouer pour de vrai. Et aussi, le sentiment d’avoir fait une bonne action. Mais plus que tout, j’en voulais encore. J’avais découvert quelque chose de nouveau, et cela me plaisait.
Ce soir là, je rentrai chez moi en vitesse, sans encombres, grisée par cette découverte.

Je me souviendrais toujours de la conversation avec mon père.
« Papa, je veux devenir Chasseuse d’Anamnesis. »
Il était occupé à faire les comptes de ses finances. Il remonta ses lunettes en demi-lune, et me dévisagea. Surprise, d’abord, puis sourire et enfin fierté.
« Enfin, tu te décide à honorer notre famille. C’est une noble et courageuse décision. J’ai des amis dans la maison Fantasia. Je suis sûr que. . .
« Je veux intégrer la maison Grimm »
Long silence. Il ferme les yeux, le coin de sa bouche agité par un tic nerveux. Je sais ce qu’il pense. Je n’en fais encore qu’à ma tête. Je refuse de l’écouter, d’être sage et je risque une fois de plus d’attirer les rumeurs sur notre famille « Ah, la petite Swann. Vous ne connaissez pas la dernière ? A dix-huit ans seulement, elle compte partir à l’aventure. Elle souhaite devenir Chasseuse d’Anamnesis, en rentrant à Grimm. Si vous voulez mon avis, il est plus question de batifoler qu’autre chose. Elle ne prend vraiment rien au sérieux. Pourtant, ses parents sont des gens très bien. . . »
Je me fiche de ce que disent les gens. Mais mon père, non. Le jugement des autres est important, pour lui.
« Sors de cette maison. Immédiatement.»
Je ne sais pas si je dois être outrée ou surprise par cette réaction. Cela devait se finir ainsi, j’imagine. Un jour où l’autre. Alors, doucement, je pose un baiser sur la joue de mon père, je lance un regard de tendresse à ma mère, assise à quelques mètres de là, et je m’en vais.
La porte se referme derrière moi

***

D’un mouvement souple et rapide, j’évite le couteau du premier et enchaîne sur un coup de pied fouetté qui l’atteint au creux de l’estomac. Il s’écroule par terre, et je l’achève sans ménagement. Le second me soulève alors que je lui tourne encore le dos, et me jette à terre. Je le vois s‘approcher de moi, saisir une pierre de la taille d’un poing. . .
. . . Et tomber en arrière sous l’impact de la balle qui fusait vers son crâne.
Je me relève grimaçante. J’ai déchiré, sali ma robe, et me suis écorché les mains sur le sol. Mais bon, je suppose qu’il valait mieux ça que perdre la vie. Cela m’en fait cinq pour aujourd’hui. Je n’ai pas chômé. Et en plus, j’ai découvert qu’il pouvaient se balader en groupe.
J’envisage brièvement de me débarrasser des corps, mais je suis trop fatiguée, et je n’ai qu’une envie : rentrer chez moi. Il y a maintenant un an que j’habite dans un hôtel, pas très loin du palais royal. Le propriétaire avait accepté de me céder une chambre, repas compris, lorsque j’ai dis que je pouvais protéger son établissement des parasites. Aucun de nous deux n’avait été déçu. En fait, je n’avais regretté aucune des décisions que j’avais prises depuis que j’avais quitté le domicile familial. Jamais.
Je range mon revolver, essuie le sang collé à ma lame, et me met en route, avec le sentiment agréable d’être enfin moi.
Tell me that is forbidden and I would. Tell me that this is impossible and I would. Tell me you love me, I would pray for you.




Ton prénom ou surnomVous connaissez sous le nom de Jenna, nan ? Ton âge treize ans mon poto 8D Ton avis franc et sincère du forum ? Et pourquoi tu t'es inscrit(e) ?IL ROXE LE LAMA ROSE FUCHSIA *O* T'es arrivé là comment ?En cliquant sur le lien Avatar choisiJenna Louise Coleman Ton personnage, c'est un inventé, un prédéfini ou un scénario ? Dans le dernier cas de figure, qui est le créateur ?Inventé par les soins de moi-même Un dernier mot avant d'entrer à Londres ?Une tasse de tea ?
CODES BY RAINBOWSMILE



Dernière édition par Mila Swann le Jeu 1 Nov - 17:48, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Fondateur ϟ Chef de la Maison Grimm


NATIONALITE : Anglaise.
MAISON : Grimm.
MESSAGES : 136
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 15/08/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Mer 31 Oct - 15:56

OUIIIIIII UNE GRIMM & C'EST JENNA EN AVATAR ! In Love Ding Ding C'est ce qui s'appelle faire de bons choix dans la vie. like Bref, courage pour ta fiche & n'hésite pas à nous harceler si besoin !

- - - - - - - - - - - - - - - - - -


« Mon glaçon manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Fondatrice ♔ Chef des Lawliet


NATIONALITE : Anglaise
MAISON : Lawliet
MESSAGES : 102
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 14/08/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 11:58

Bon courage pour ta fiche, dear mouton
Et je veux un lien après aussi, y'a pas de raison o/

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

l a c i e h. w i l l i a m s

little girl, little girl why are you crying ? inside your restless soul Your heart is dying. Little one, little one Your soul is purging Of love and razor blades Your blood is surging. Runaway From the river to the street.And find yourself With your face in the gutter. You're a stray for the salvation army. There is no place like home When you got no place to go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Joueuse ϟ Nous voyons la vie comme un jeu


NATIONALITE : Anglaise
MAISON : Grimm - Parce qu'on est les meilleurs, nah !
MESSAGES : 14
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 31/10/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 15:46

J'ai finiiiiii o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Joueuse ϟ Nous sommes étranges


NATIONALITE : Anglaise.
MAISON : Lawliet.
MESSAGES : 21
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 31/10/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 15:57

Jennouille ! Moimoimoi

Hen, j'ai lu ta prez, et franchement, j'aime beaucoup ton personnage. Tu roxxes du poney 8D ! Contente que tu sois sur le fow'.

♥️

- - - - - - - - - - - - - - - - - -



I AM F*****G CRAZY. BUT I AM FREE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Fondateur ϟ Chef de la Maison Grimm


NATIONALITE : Anglaise.
MAISON : Grimm.
MESSAGES : 136
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 15/08/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 16:56

J'ai adoré lire ta fiche. In Love

Citation :
« Pourquoi pas ? Après tout, on peut toujours tenter. Je vais contacter mon maître d’armes. En espérant qu’il ne fuit pas à l’annonce de la nouvelle. »

XD

Bon, "jolie" n'est pas une qualité, pour moi, mais ce n'est pas trop grave, l'important c'est de s'amuser. I love you Pense simplement à remplacer "joli" par quelque chose d'autre dans ta fiche de liens (la partie où tu décris brièvement ton perso'). Voilà, c'est tout & je te VALIDE, jolie brunette, qui a bien fait de choisir MA Maison. Je suis classe Pense à créer ta fiche de liens & tout le tralala qui se trouve dans Gestion du personnage. (:

- - - - - - - - - - - - - - - - - -


« Mon glaçon manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Joueuse ϟ Nous voyons la vie comme un jeu


NATIONALITE : Anglaise
MAISON : Grimm - Parce qu'on est les meilleurs, nah !
MESSAGES : 14
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 31/10/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 17:53

Niahahahaha, les Grimm VAINCRONT ! Euh... Les démons, bien sûr. On ne va pas prendre le contrôle du pays, Votre Majesté, n'est-ce pas ? (a)
Brefouille, merci Smile et c'est vrai que l'adjectif, j'ai pas cherché loin, trop occupée à hurler "J'AI TERMINEEEE ! J'AI TERMINEEEEEEE Moimoimoi " Mais cette fois-ci, j'ai fais l'effort de creuser ma cervelle, et j'ai mis "Charismatique" à la place. C'est y bien, madaaame ? It\'s my fault
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Fondateur ϟ Chef de la Maison Grimm


NATIONALITE : Anglaise.
MAISON : Grimm.
MESSAGES : 136
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 15/08/2012
MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    Jeu 1 Nov - 18:28

Oui, mais c'était déjà bien, je t'avais déjà validée. I love you

- - - - - - - - - - - - - - - - - -


« Mon glaçon manqué. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mila Swann ~ L'Angleterre a besoin de moi. Ai-je besoin de l'Angleterre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» “Les gens n'ont pas besoin de conseils, ils ont besoin de compréhension.”
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» Henriette d'Angleterre, dit Madame ... [terminé]
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ ANAMNESIS  :: Et PAF! Ca a fait des chocapic! :: Il est temps de monter sur scène ! :: Présentations validées-