AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Londres, 19ème siècle. Une ville mystérieuse qui abrite non seulement des humains excentriques, mais aussi de mystérieuses créatures portant le nom d'Amamnesis. Quel camp choisirez-vous ?
 

Partagez | 
 

 Prejudices are so fast facts. [PV: Louise ! ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Joueuse ϟ Nous sommes étranges


NATIONALITE : Anglaise.
MAISON : Lawliet.
MESSAGES : 21
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 31/10/2012
MessageSujet: Prejudices are so fast facts. [PV: Louise ! ♥]   Mer 14 Nov - 18:29

J’arrivais dans la salle bondée de monde, et me frayais un passage parmi mes compagnons de maison. Cette journée là, à seize heures, était organisée une conférence par la princesse, qui soutenait les Lawliets. Elle avait fait le bon choix ! J’étais en retard d’une trentaine de minutes, pas de quoi en faire tout un plat. Je poussais, faisais tomber, seulement animée par ma curiosité. Sur une sorte d’estrade, la princesse et notre chef nous surplombaient tous, seulement encadrés par une dizaine de gardes. C’était idiot, ils ne servaient à rien, d’un coup de fusil, on pouvait tuer la princesse. Mais en même temps, à quoi cela pourrait-il servir ? Je revenais d’une chasse plutôt mauvaise, je m’étais rendu à un endroit plutôt faible en apparition d’Anamnesis. Les seules créatures monstrueuses que j’avais croisées lors de cette après-midi pluvieuse étaient mortes peu de temps après notre rencontre, une balle incrustée dans la tête. Je n’avais pas le temps d’éprouver de la pitié pour ces créatures sans cœur. Pas le temps non plus, de prêter d’attention à leur quête de souvenirs perdus. Cela ne m’intéressait pas, tout simplement. La journée n’avait pas été bonne, commençant par le pépiement intensif et dégradant de mes servantes, qui se racontaient les dernière nouvelles, me réveillant, et bien, d’humeur plutôt ronchonne. Les bonnes en avaient subit les conséquences, je remettais en cause les moindres gestes imprécis de leur part. Je me savais très agaçante dans ce genre de situation, et je l’assumais.

Milady Austen terminait son discours, ayant pour derniers mots « Nous les vaincrons. » Oui c’est certain. Mais. . . Qui ça, « les » ? Les Fantasias ? Les Anamnesis ? Que se passait-il ? Je donnais un coup de coude à mon voisin, essayant d’obtenir un peu plus d’informations, mais celui-ci rétorqua en criant que je n’avais qu’à écouter, et s’en allant en rageant tout seul. Tiens, lui aussi avait dut se lever du pied gauche. J’observais la princesse, qui descendait les marches d’un air méfiant, se mouvant avec la grâce imposée pour un titre si prestigieux. Ces femmes là, de la très haute société, de la royauté, n’avait pas de choix sur leur vie. Au début elles étaient toutes des enfants presque comme les autres, mais au fur et à mesure des années, elles devenaient de parfaites lady, souvent méprisantes des statuts sociaux inférieurs, croyant que tout leur appartenait, ne se souciant que de l’apparence, en général, leurs mondes ne tournaient qu’autour d’elle. Tant de manies, tant de chichis qui m’horripilaient. Aujourd’hui aristocrate, comtesse, j’aurais put paraître comme cela. Vivant dans un beau manoir, tout un personnel à mes ordres, les préjugés que les autres avaient sur moi étaient rapidement effectués. Mais par rapport à des femmes comme Milady Louise Austen, je me savais si différentes d’elles ! Une princesse n’a pas le choix d’être princesse. C’est ainsi. Et on fait avec. Dans une journée comme celle là, je me fondais dans la masse quoique, peut-être, j’étais mieux vêtue que certains autres chasseurs. Mère m’avait apprit les rudiments des façons de s’habiller, de se tenir, lorsque l’on était comtesse. En général, je n’en n’avais que faire, mais dans la haute société londonienne, j’ai rapidement appris que c’était nécessaire. L’argent et un titre vous rapportaient rapidement beaucoup plus d’attention. Encore et encore. . . Tout cela n’est que de futilités, tellement peu existentiel. Il y a un an, tout cela serait encore inutiles. . . Comment montrer au monde, à la société, son propre reflet ? Mais surtout, comment faire pour que ces gens l’acceptent ? C’est d’avance une mission vaine, c’est certain.

Agacée par la vision de cette princesse richissime et inconsciente, je sortais. Etourdie par la chaleur, et compressée par les chasseurs, l’air humide me remit les idées en place. Je fulminais, soufflait fort, certains se retournaient, ce qui m’énervaient d’autant plus. Argent, argent, argent, les hommes ne pensent qu’à ça. Je me mettais à courir, souillant mes chaussons de terre, à la recherche d’un endroit plus calme. D’une main, je décrochais l’unique pince qui retenait ma chevelure hirsute et abondante. Le vent me fouettait le visage, les jupons bleus de ma robe dodelinaient sauvagement. Les gens sur mon passage me dévisageaient, me regardaient comme si j’étais possédée. Je me rendais compte de la violence qui m’animait. De la rage, plutôt. Je savais que déversais ma tristesse et ma fureur dans les coups et tirs que j’assenais aux créatures abominables qu’étaient les Anamnesis. Grace à cela, j’étais une bonne chasseuse, dont les tirs rataient peu leur cible, mes coups étaient froids et précis.

J’aperçus alors, au loin, une escorte. La princesse Austen encadrée par les mêmes soldats, avançait à pied, je croyais bien qu’elle était entrain de rouspéter auprès d’un d’entre eux qui était entrain de tenir un parapluie qui la protégeait de la pluie. Je m’arrêtais à quelque mètre seulement d’elle, faisant gicler sur l’habit rouge et noir des gardes, presque flambant neuf, de la boue, si bien que son attention se porta sur moi. Je devais avoir l’air bien vil, détrempée, mes cheveux noirs bouclés ruisselants, ma robe toute tachée de terre.

- - - - - - - - - - - - - - - - - -



I AM F*****G CRAZY. BUT I AM FREE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Prejudices are so fast facts. [PV: Louise ! ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Humanitarian relief in Haiti: Some shocking facts
» Louise Michel
» So fast so furious
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ ANAMNESIS  :: Logements :: Chasseurs d'Anamnesis :: Quartier général des Lawliet-