AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Londres, 19ème siècle. Une ville mystérieuse qui abrite non seulement des humains excentriques, mais aussi de mystérieuses créatures portant le nom d'Amamnesis. Quel camp choisirez-vous ?
 

Partagez | 
 

 Fantasia powa !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Joueur ϟ Chef de la Maison Fantasia


NATIONALITE : Suèdois
MAISON : Fantasia ~
MESSAGES : 9
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 30/10/2012
MessageSujet: Fantasia powa !   Sam 16 Fév - 10:22


Ceci est le carnet de Solveig Meyer.
Si vous le trouvez, merci de le rapporter à l'adresse suivante : 177, Grace Avenue, Londres.

Parfois, je me plais à penser que quelqu'un, dans un lointain avenir, lira ce journal. Je serai mort et enterré depuis longtemps. Peut-être m'aura-t-on oublié, comme tout ces anonymes que l'Histoire a laissé sur le côté. Ou peut-être serai-je considéré comme un héros, celui qui aura vaincu les Anamnesis. Ou peut-être que l'humanité aura disparu, et alors personne d'autre que moi-même ne lira jamais ces lignes. Je ne sais pas... Et dire que le destin d'une nation entière ne dépend que de moi. Moi et quelques pauvres fous... Comme si les Grimm et cet Eymeris Nightningale avaient le moindre impact sur les Anamnesis. Quant aux Lawliet et à Lacie Williams... Je ne les apprécie guère, mais je dois avouer qu'ils sont efficaces à leur manière.

C'était ce matin. Je venais de quitter le Quartier Général des Fantasia. On m'avait signalé un groupement d'Anamnesis sur une place publique. Le message était flou, mais on disait qu'ils avaient tenté d'entrer dans des maisons... Si ces dires se trouvaient être exacts, c'était là un comportement inquiétant. Effrayant, même. Si ces montres parvenaient à pénétrer les bâtiments, ce serait fini. J'étais accompagné d'une autre chasseuse de la maison des Fantasia. Elle était brune et possédait des yeux gris fascinants. Toutefois, je n'avais jamais travaillé avec elle et j'ignorais son degré d'efficacité. C'était une femme, et chacun sait que la qualité première d'un chasseur pour vaincre un Anamnesis est la force physique. Mais chacun a sa chance. Je savais qu'elle avait tué Antoine, un ancien chasseur qui avait été autrefois son mentor. Il aurait été possédé et elle n'aurait eu d'autre choix que de le tuer. J'ignorais si cette histoire était vraie, mais en attendant, je décidai de ne pas laisser des rumeurs altérer mon jugement sur cette femme. Pour me répéter, chacun a sa chance tant qu'il n'a pas fait ses preuves. Autrement dit, nous verrons bien.

La place publique en question s'appelait la place William, en homme à un roi antérieur. Elle se trouvait à quelques pas à peine du Quartier Général des Fantasia ; là était le drame. Comment chasser les Anamnesis s'ils hantent les rues à quelques pas de chez vous ? L'idéal, en premier lieu, serait de repousser ces créatures jusqu'à un certain point, afin de faire en sorte qu'au moins une partie de Londres soit en sûreté. Ensuite, ils pourraient les chasser définitivement de la capitale, voire les éliminer tous... Tel était mon plan.

Nous étions donc dans la rue et je venais à peine de rejoindre ma coéquipière - Alice Ostrang, souvenez-vous. Comme je l'ai déjà mentionné, William Place était tout près d'ici - un ou deux pâtés de maisons, tout au plus. Je saluai poliment la jeune femme :

-Bonjour, Miss Ostrang.

Je marquai un silence, attendant qu'elle réponde. Puis j'annonçai :

-Nous n'avons malheureusement pas le loisir de discuter. Pressons-nous, les Anamnesis sont proches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Joueuse ϟ Nous sommes nobles


NATIONALITE : Anglaise
MAISON : Fantasias
MESSAGES : 18
DATE D'ARRIVÉE À LONDRES : 20/12/2012
MessageSujet: Re: Fantasia powa !   Dim 3 Mar - 17:57

« Ne m’abandonne pas ! Je te l’interdis ! vis ! Vis ! » C’est ce qu’elle aimerait dire au gars allongé par terre. Elle lui a ôté la vie, elle le sait. Doucement elle le prend dans ses bras. Le serre contre elle. Elle pleure. Il n’est pas mort, il ne peut pas ! Pourtant elle a tiré. Il est mort de sa faute. Il… Doucement elle sent des doigts s’enfoncer dans son dos. Le mouvement se fait de plus en plus perceptible avant de devenir douloureux. Elle crie de douleur et cherche à s’enfuir de ce contact. Mais il la tient fermement. Dans son oreille il murmure : « Ceci est ma vengeance ma petite Alice. Ceci est ma vengeance. ». Et il mord son cou !

Respirer ! Respirer ! Elle respire, elle est en vie. Elle ouvre les yeux. L’herbe a laissé place à son lit douillet. Elle soupire. Sa couverture est sur le sol, son oreiller est trempé de larmes sûrement, elle sue. Elle a trop chaud. Elle se lève d’un coup et ouvre sa fenêtre. Cheveux en bataille elle regarde la ville qui s’étend en bas. Elle prend un bol d’air frais et inspire profondément. Un rêve. Ce n’était qu’un rêve. Un de ceux qu’elle fait habituellement. Ce n’était qu’un stupide cauchemar. Elle respire, elle est en vie et lui bien enterré au fond dans sa tombe. Il ne se vengera pas n’est ce pas ? Il ne peut pas le faire. Quoi que. Ceci peut être vu comme une vengeance. Craquement dans l’escalier. Sa servante arrive. Cette dernière reste respectablement derrière la porte et toque. Alice sourit et l’invite à entrer.
    « Tout va bien madame, demanda t’elle, je vous ai entendu crier.
    -Oui, oui ne t’inquiètes de rien. Juste un mauvais rêve.
    -Bien. J’ai un papier pour vous. »

Elle lui tend le papier et prépare la salle de bain. Pendant ce temps Alice lit le message. Les amnésias se rapprochent du quartier général. Ils sont sur la place William. Le message rajoute une petite note qui fait frissonner la jeune femme. Les bêtes ont tenté d’entrer dans les maisons. Elle soupire. S’ils s’amélioraient ça n’allait pas être évident. Comment pourront-ils sauver la population ? La servante arrive lui demandant si elle veut se laver mais Alice répond d’un non distant. Il faut qu’elle y aille le plus tôt possible. Elle va travailler avec un certain Solveig Von Meyendorff, il faut qu’elle se dépêche. Aux dernières nouvelles c’est lui le chef des Fantasias. Voyant le visage contrarié de sa maîtresse, Julia (oui c’est son prénom) fait la moue. Elle a peur aussi. Alice sourit, l’embrasse doucement sur les lèvres, se jette dans une tenue, se parfume et se mêle à la foule de Londres.

La foule devient de moins en moins oppressante à mesure que la jeune brune arrive vers la place. Ils ont peur, c’est normal. Elle voit enfin le maître de maison. Elle fait la révérence en attrapant sa robe et lui sourit. Elle le salue par un « Bonjour monsier Von meyendorff » doux. Il lui répond qu’il fallait se dépêcher qu’il n’y avait pas le temps. Non s’en blague ! Tu me prends pour une idiote ? mais cette pensée reste bien dans sa tête. Il est hors de question de l’énerver dès le début. Alors elle ne dit rien et continue sa route avec lui. Ses amies auraient dit qu’il est mignon. Elle n’y fait pas attention, elle ne veut simplement pas y faire attention. Elle a trop souffert avec Antoine. Antoine.
Les deux chasseurs arrivent enfin à la place. Bon. Il allait falloir faire un peu de ménage car du monde il y avait. Doucement elle dégaine son épée. Le bruit contre la cuirasse la fait sourire. Let’s go ! Elle inspire profondément et fait le vide dans sa tête. Un sourire sadique s’abat sur ses lèvres et ses yeux sont emplis de flammes haineuses. Eux. Leur faute. Au dessus de sa tête elle fait jouer son épée attendant le signal de son chef pour commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fantasia powa !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hades Powa=)
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Fin de Nodame Cantabile - Opera-hen
» Fantasia [PRÊT] { SOLITAIRE }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟ ANAMNESIS  :: Londres :: Commerces, services & commodités :: Place publique-